Dispositifs Hammarby Sjöstad HS13 - En hauteur, le proche se fond dans le lointain

Hammarby Sjöstad, Stockholm, Suède


Ecoute urbaine à haute altitude : plongé dans les infrastructures de transport et le lointain du quartier on perçoit toujours les émergences d’en bas. On entend en «surplomb», une certaine uniformité et homogénéité urbaine à peine troublée par les sons de proximité qui l’harmonise.

Type : Grande coursive en terrase, R+4, env. 13 m depuis la rue
Hauteur : 13 m Etage : R+4
Orientation : sud
Degré de fermeture : 25 % Transparence facade : 30 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/8l/En-hauteur-le-proche-se-fond-dans-le-lointain.html
Leq A : 49,0 dB(A)
L Amin : 42,0 dB(A)
L Amax : 63,1 dB(A)
TR : 0,24s
Rasti : 0,87

Formes

Dimensions : Grande coursive partagée d’environ 1,9 m en largeur et 60 m en longueur séparée au centre.
Matérialité : Murs et dalle en béton / Structure et garde-corps en acier / Sol en dalles de terrasse
Aménagement projeté : Grande coursive de distribution des logements proposant un investissement privé pour chaque logement
Degré d'ouverture : Dispositif peu protégé, très ouvert sur l’extérieur et très passant. Accès aux logements
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Logement et tram au nord et à l’est / Commerces et restaurants de proximité au sud-ouest / École au sud / Habitations et promenade à l’ouest.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Grande coursive très ouverte sur le paysage et la vie sonore de l’îlot.
Caractéristiques de l'espace sonore : On entend très loin le quartier d’Hammarby, mais aussi les infrastructures de transport qui le bordent tout en étant particulièrement plongé dans les activités de l’îlot et de la cour intérieure qui sont très actifs. Pour autant l’homogénéité de l’espace sonore, caractéristique du quartier d’hammarby tend à lisser ces émergences dans la rumeur urbaine
Interaction sensible : Le dispositif de coursive offre une grande ouverture visuelle sur le paysage extérieur, mais aussi sur les habitats intérieurs ce qui provoque une focalisation sur les émergences du lointain et du très proche.
Orientation des usages : Usage principalement de passage, très peu développé.
Hermétisme et degré d'échappement : Dispositif particulièrement ouvert sur le paysage lointain, il agit en tant que coursive comme une sorte de sas vers le public à partir de l’habitat.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Peu d’utilisation du dispositif qui reste un espace de circulation plus que de relaxation ou de contemplation.
Impact sur l'utilisation sensible : La dimension très publique de la coursive amène à une utilisation discrète du dispositif où chacun circule en essayant de voir et d’entendre le moins possible.
Pratiques des usagers : Circuler ou boire un café, lire
Temporalité des usages : Utilisation continue et quotidienne de la coursive qui est, comme un couloir utilisé en permanence.

Galerie photos

HS13 - En hauteur, le proche se fond dans le lointain

Ecoute urbaine à haute altitude : plongé dans les infrastructures de transport et le lointain du quartier on perçoit toujours les émergences d’en bas. On entend en «surplomb», une certaine uniformité et homogénéité urbaine à peine troublée par les sons de proximité qui l’harmonise.

Fiche détaillée du dispositif