Dispositifs Vigny-Musset VM01 - Métabolisme Résidentiel

Vigny-Musset, Grenoble, France


Un enfant joue au premier plan sonore. Réverbération sur sa voix. Rumeur urbaine au fond. La forme de «îlot» donne le sentiment d’intériorité par un effet de réverbération important. L’arrière fond grave des voitures rappellent l’organisation urbaine. Certains jours, les rencontres, les fêtes, les repas familiaux se présentent à l’écoute mettant l’ambiance sonore en partage. Il y a des intéractions bas / haut, cours/ balcons. L’ambiance sonore a une composition métabolique sur plusieurs plans : proche, loin, haut et bas. Les moments de calme donnent un aspect intimiste avec la présence des chants des oiseaux. Quand on se rapproche de la façade, les émergences sonores proches sont plus atténuées et l’ambiance devient plus calme et intime comme si on était monté dans les étages.

Type : Terrasse-loggia, Rez-de-jardin, env. 1,20 m depuis la rue.
Hauteur : 1.2 m Etage : RDC
Orientation : est
Degré de fermeture : 12 % Transparence facade : 30 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/8d/Métabolisme-résidentiel.html
Leq A : 45,0 dB(A)
L Amin : 43,0 dB(A)
L Amax : 79,0 dB(A)
TR : 0,39s
Rasti : 0,60

Formes

Dimensions : Grande terrasse de 3,50 m x 12,15 m. Le toit est semi couvert 2,57 m de haut.
Matérialité : Dalle béton sur plots. Murs épais de 35 cm, isolation extérieure et finition bardage bois en panneaux. Structure et garde-corps en acier combiné par brise-vue en canisses de bambou. La terrasse est à moitié couverte par le balcon du dessus en béton. Il y a des clôtures brise-vue métalliques sur les côtés de 2,00 m de hauteur.
Aménagement projeté : Grande terrasse fortement reliée à l’habitat. Toutes les pièces donnent sur la terrasse : la pièce à vivre, la cuisine, la chambre. Orientation calme sur une cour vaste quasi fermée par des bâtiments.
Degré d'ouverture : Dispositif semi-protégé par un petit espace vert, avec deux arbres et des plantes rampantes, qui le protège visuellement de la cour. La canisse bambou et la semi couverture de toit aide à la sensation de protection aux regards surtout en situation assise.
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Une cour verte, fortement utilisée par les enfants et les familles dans l’après-midi surtout après l’école et pendant les week-ends.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Grande terrasse très exposée à l'environnement sonore de la cour. On perçoit des sons proches qui s’articulent à un fond sonore liée à la rumeur urbaine (voire quelques émergences - passages de véhicules).
Caractéristiques de l'espace sonore : La diversité des sources sonores reste imitée, et principalement liée aux activités des enfants dans la cour et les habitations. Les matériaux de revêtement du sol comme le gravier et le bois sont des marqueurs sonores des espaces de la cour.
Interaction sensible : Le dispositif est protégé visuellement de la cour, pourtant, on entend presque tous les événements sonores venant de la cour ou des balcons environnants. La lumière dans les appartements à l’entour évoque une sensation de voisinage et d’accompagnement particulier. Sur le plan olfactif, on sent l’odeur des repas, du café, des plantes.
Orientation des usages : Usage très fréquent du dispositif. La cour est bien animée juste après la sortie des écoles et pendant les week-ends.
Hermétisme et degré d'échappement : Le semi- encastrement et les brise-vues et la hauteur de terrasse par rapport au niveau de la cour engendre une protection visuelle aux expositions extérieures, pourtant, la terrasse reste exposée aux regards depuis les balcons environnants en étage.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Usage fréquent du dispositif, plutôt qu’une pièce à multiple usage ou un petit jardin.
Impact sur l'utilisation sensible : La terrasse est utilisée comme une pièce de rencontre avec autrui, la nature et le ciel. La forme carré de l’îlot met en scène un carré de ciel comme une propriété des habitants. «Ce carré de ciel c’est le mien!"
Pratiques des usagers : Beaucoup d’activités : jardiner, manger ensemble, prendre l’air, boire un café, faire la fête, prendre une pause, fumer une cigarette. La protection visuelle par les brise-vues, sans pour autant que l’on puisse nous voir depuis la rue, offre la possibilité d’utiliser la terrasse comme un espace de travail, d’écrire et de lire. Cette protection visuelle n’est pas du tout présente sur le plan sonore. La longueur importante de la terrasse fait émerger une pratique singulière celle de promener son enfant dans sa poussette pour le faire dormir.
Temporalité des usages : Utilisation régulière dans la journée et tout au long de l'année.

Galerie photos

VM01 - Métabolisme Résidentiel

Un enfant joue au premier plan sonore. Réverbération sur sa voix. Rumeur urbaine au fond. La forme de «îlot» donne le sentiment d’intériorité par un effet de réverbération important. L’arrière fond grave des voitures rappellent l’organisation urbaine. Certains jours, les rencontres, les fêtes, les repas familiaux se présentent à l’écoute mettant l’ambiance sonore en partage. Il y a des intéractions bas / haut, cours/ balcons. L’ambiance sonore a une composition métabolique sur plusieurs plans : proche, loin, haut et bas. Les moments de calme donnent un aspect intimiste avec la présence des chants des oiseaux. Quand on se rapproche de la façade, les émergences sonores proches sont plus atténuées et l’ambiance devient plus calme et intime comme si on était monté dans les étages.

Fiche détaillée du dispositif