Dispositifs Ecociudad EC04 - Pied-à-terre

Ecociudad, Sarriguren, Espagne


La rumeur urbaine est distante (exceptionnellement on pourra entendre un peu les fêtes de Pamplona ou des villes voisines). Ici c’est surtout la circulation sur la rocade qui apparaît à droite, avec une petite circulation en bout de rue avec des véhicules détachés. De la musique « classique » s’échappe du collège le matin pendant quelques dizaines de minutes. Les enfants font beaucoup pour l’ambiance de la rue, notamment au retour de l’école. et quand ils jouent là ou dans les jardinets. On perçoit même leurs jeux derrière le bâtiment par la gauche. Les chants des passeridés sont nombreux. Les panneaux verts coulissants des étages cliquettent par temps venteux, et craquent au soleil en se dilatant

Type : Loggia avec avancée en dallage, devancée par un jardinet engazonné, avec revêtement de sol en dalles PVC (4m2), et un barnum qui protège presque la moitié de l’espace découvert.
Hauteur : 0 m Etage : RDC
Orientation : ouest
Degré de fermeture : 0 % Transparence facade : 50 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/90/Piedàterre.html
Leq A : 60,0 dB(A)
L Amin : 49,2 dB(A)
L Amax : 71,9 dB(A)
TR : -
Rasti : -

Formes

Dimensions : 6,29 x 5,90 x 2,38m + partie encastrée.
Matérialité : Grillages et brise-vue latéraux, muret et brise vue sur la rue.
Aménagement projeté : Pose imminente d’un gazon artificiel pour éviter l’entretien, les bêtes pour le petit et pour pouvoir manger au milieu du jardin.
Degré d'ouverture : Visuellement assez fermé, dans la loggia ou sous le barnum
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Pied d’immeuble devancé par des jardinets, puis allées piétonnes reculées d’autant. Îlots environnants dédiés aux logements, peu de circulation automobile périphérique. Établissements scolaires et sportifs au nord, de même qu’un îlot privilégié de maisons mitoyennes.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Très exposé aux sons locaux essentiellement humains.
Caractéristiques de l'espace sonore : Sons urbains distants (quelquefois l’ambiance des fêtes de Pamplona ?), lointains de la rocade, ambiance large avec les passages et les jeux d’enfants dans la rue ou dans les jardinets, chants d’oiseaux. On peut entendre de la musique classique provenant du colège le matin. Les panneaux verts des étages cliquettent par temps venteux.
Interaction sensible : Les haies brise-vue et la toile du barnum contiennent légèrement les sons micro-locaux.
Orientation des usages : Ce jardinet très utilisé, très investi, protège du regard et des intempéries sous ses parties abritées.
Hermétisme et degré d'échappement : On peut disparaître physiquement derrière les haies ou sous la loggia, mais on reste extrêmement connecté acoustiquement sur la rue et les jardinets voisins.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : C’est le côté qui a été choisi pendant la période très chaude de notre séjour pour combattre la chaleur, alors que l’autre jardinet est à l’ombre. Micro-piscine sous la toile.
Impact sur l'utilisation sensible : Le couple est habitué aux RDJ et les apprécie, même si une terrasse serait le rêve. Un balcon n’est pas satisfaisant dans la durée, seulement « pour un moment ».
Pratiques des usagers : La loggia n’a pas d’existence propre («  Tout ce qui est dehors c’est dehors. » On n’échange pas avec les voisins.
Temporalité des usages : « Des après-midi entiers ». Plus longtemps dans l’année que de l’autre côté

Galerie photos

EC04 - Pied-à-terre

La rumeur urbaine est distante (exceptionnellement on pourra entendre un peu les fêtes de Pamplona ou des villes voisines). Ici c’est surtout la circulation sur la rocade qui apparaît à droite, avec une petite circulation en bout de rue avec des véhicules détachés. De la musique « classique » s’échappe du collège le matin pendant quelques dizaines de minutes. Les enfants font beaucoup pour l’ambiance de la rue, notamment au retour de l’école. et quand ils jouent là ou dans les jardinets. On perçoit même leurs jeux derrière le bâtiment par la gauche. Les chants des passeridés sont nombreux. Les panneaux verts coulissants des étages cliquettent par temps venteux, et craquent au soleil en se dilatant

Fiche détaillée du dispositif