Dispositifs Französisches Viertel FV10B - Coursive amplificatrice

Französisches Viertel, Tübingen, Allemagne


Toute la vie urbaine pénètre par la grande béance au nord de l’îlot à gauche ; il forme un U tourné vers le sud, mais avec une large ouverture au nord qui ôte beaucoup d’intimité à notre jardin : camions sur la voie rapide, circulation locale avec le bus urbain, jeu de basket sous la Panzerhalle derrière le bâtiment, arrivée des enfants… La décélération d’un avion à hélices envahit tout l’espace. L’avifaune s’est placée à une certaine distance, surtout la colline toute proche du Wagenburg au sud. Beaucoup d’événements à cette heure dans les logements qui nous entourent. La scène paraît schizophonique, avec la circulation à gauche et la « nature » potentiellement disponible à droite.

Type : Coursive couverte sur toute sa longueur qui dessert 5-6 logements.
Hauteur : 12 m Etage : R+4
Orientation : est
Degré de fermeture : 30 % Transparence facade : 20 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/9c/Coursive-amplificatrice.html
Leq A : 0,0 dB(A)
L Amin : 0,0 dB(A)
L Amax : 0,0 dB(A)
TR : -
Rasti : -

Formes

Dimensions : 25x1,5m. À 12m de hauteur.
Matérialité : Sol dallé, mur maçonné zingué dans sa partie supérieure avec un garde-corps en barres métalliques, auvent-verrière, puis petite avancée du toit-terrasse au dernier étage. Chaque appartement présente une porte d’entrée et une fenêtre qui donne sur la cuisine, souvent ouverte ou entrouverte.
Aménagement projeté : non
Degré d'ouverture : Quasi tubulaire avec une fente horizontale, fermeture visuelle à moitié, acoustique aux 2/3. La fente permet l’écoute panoramique.
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Cet îlot n’est pas le plus apaisé du quartier, il donne directement sur la colline et le bois, mais reçoit les sons routiers de la Reutlinger Straße canalisés par les formes urbaines du quartier. À proximité on a plusieurs îlots contemporains du même type, plusieurs anciennes casernes réhabilitées et deux halles, l’une ouverte, la Panzerhalle, véritable cœur du quartier, et l’autre fermée pour les entraînements sportifs.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Quand parfois des coursives sont investies, avec des petits espaces privatisés (table et chaise, pots de fleurs, etc.), ici la largeur du dispositif insuffisante interdit de telles pratiques.
Caractéristiques de l'espace sonore : Les sons émis sous la coursive ou provenant des logements, ainsi que les sons du quartier sont piégés et concentrés, amplifiés et réverbérés localement. Ce lieu fabrique une acoustique spécifique.
Interaction sensible : La concentration des sons locaux dans la coursive, ainsi réverbérés et résonnants, souligne le statut public du lieu.
Orientation des usages : Espace collectif réservé, non appropriable, mais protecteur. Tolérance
Hermétisme et degré d'échappement : Lieu inévitable, très fort potentiel de rencontres. Peu accueillant par temps froid, mais protecteur de la pluie.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Exceptionnellement quelques transgressions sont observables ; on laisse traîner des balais, les chaussures des ados restent un moment à l’extérieur de l’appartement.
Impact sur l'utilisation sensible : Les cuisines des appartements ont toutes une fenêtre qui donne sur la coursive. Outre son intérêt thermique et olfactif, cette fenêtre permet d’avoir une discrète continuité acoustique réglable sur l’espace commun depuis chez soi.
Pratiques des usagers : On y passe brièvement, on n’y séjourne pas.
Temporalité des usages : Quotidien pour tous

Galerie photos

FV10B - Coursive amplificatrice

Toute la vie urbaine pénètre par la grande béance au nord de l’îlot à gauche ; il forme un U tourné vers le sud, mais avec une large ouverture au nord qui ôte beaucoup d’intimité à notre jardin : camions sur la voie rapide, circulation locale avec le bus urbain, jeu de basket sous la Panzerhalle derrière le bâtiment, arrivée des enfants… La décélération d’un avion à hélices envahit tout l’espace. L’avifaune s’est placée à une certaine distance, surtout la colline toute proche du Wagenburg au sud. Beaucoup d’événements à cette heure dans les logements qui nous entourent. La scène paraît schizophonique, avec la circulation à gauche et la « nature » potentiellement disponible à droite.

Fiche détaillée du dispositif