Dispositifs Französisches Viertel FV13A - A chacun sa terrasse !

Französisches Viertel, Tübingen, Allemagne


Micros tournés vers le sud-ouest (1’33). Comme dans l’appartement précédent, on ressent cet effet protecteur du bâtiment sur la cour, mais dans une moindre mesure car on y est moins niché en angle, il n’y a pas ce redent qui referme la terrasse au sud. Au contraire ce dispositif veut qu’on circule sur 3 côtés autour du logement. Cette fiche rend compte des deux éléments ouest et sud. La façade au-dessus de l’ouverture renvoie les sons de la circulation sur la voie rapide. Le jardin est apaisé et apaisant, les enfants y jouent sur fond de fontaine-cascade. Une grue pivote dans le quartier à gauche. Quelques sons proviennent de l’intérieur des logements (musique amplifiée ou pratiquée ?).

Type : Terrasse filante/coursive privée sur trois faces du logement + petit encastrement en quasi-loggia.
Hauteur : 16 m Etage : R+5
Orientation : sud-ouest
Degré de fermeture : 0 % Transparence facade : 20 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/95/A-chacun-sa-terrasse.html
Leq A : 0,0 dB(A)
L Amin : 0,0 dB(A)
L Amax : 0,0 dB(A)
TR : -
Rasti : -

Formes

Dimensions : 3 éléments de 10x2m en U. Encastrement supplémentaire de 2x3m sur l’angle sud-ouest du logement. Environ 16m de hauteur.
Matérialité : Sol et murs minéraux. Plusieurs fenêtres et portes-fenêtres équipées de stores extérieurs coulissants et orientables. Porte métallique sur un local partagé avec la terrasse voisine (FV12). Rambarde métallique devant un muret.
Aménagement projeté : Non
Degré d'ouverture : Totalement découvert dans les trois configurations, sauf encastrement. Les murets limitent la communication verticale vers la cour.
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Au cœur d’un îlot très emblématique du quartier, avec une cour très aménagée avec une fontaine. Parking souterrain avec un accès situé sous cette terrasse et la FV14, en face du terminus du bus pour le centre-ville. Nombreuses entreprises et locaux commerciaux dans les rdc. Logement et restauration des étudiants dans les anciennes casernes rénovées

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Espèce de coursive privée. Presque au ras des toits, on bénéficie à la fois d’une écoute plongeante sur la vie de la cour et d’une écoute plus lointaine sur le quartier et la ville. Sur la portion ouest, la composition laisse la place aux différents plans sonores. Puis si on s’engage sur la portion sud de la terrasse, ce ne sont plus seulement les réflexions, mais aussi les sons directs de la voie rapide qu’on perçoit de plus en plus forts.
Caractéristiques de l'espace sonore : Complexité générée par les formes construites hautes, rugueuses et emboîtées (constructions autour de deux U en vis-à-vis légèrement décalé, avec deux grosses ouvertures sur la rue est et la place du Déserteur Inconnu, qui laissent entrer beaucoup de sons plus lointains. Les 2 cours offrent une grande richesse d’activités, de sources sonores, de matériaux au sol… L’absence de couverture et la hauteur sont évidentes.
Interaction sensible : Exposition moyenne au voisinage, mais on peut changer de terrasse, profiter des jardinières, etc.
Orientation des usages : Grand investissement, tout l’appartement étant lui-même tourné vers le dispositif. Des terrasses à choisir.
Hermétisme et degré d'échappement : Terrasses au choix en crescendo/decrescendo.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Le choix des expositions de la terrasse permet de relier autrement les pièces entre elles, de déambuler, de choisir un positionnement confortable, de s’isoler à plusieurs. Étendage.
Impact sur l'utilisation sensible : La protection du vis-à-vis fait appel aux jardinières accrochées sur les rambardes.
Pratiques des usagers : Multiples de repos et de repas, de jardinage, de bricolage.
Temporalité des usages : Saisonniers. Croissants/décroissants. La terrasse la plus utilisée reste celle qui est la plus protégée, à l’ouest.

Galerie photos

FV13A - A chacun sa terrasse !

Micros tournés vers le sud-ouest (1’33). Comme dans l’appartement précédent, on ressent cet effet protecteur du bâtiment sur la cour, mais dans une moindre mesure car on y est moins niché en angle, il n’y a pas ce redent qui referme la terrasse au sud. Au contraire ce dispositif veut qu’on circule sur 3 côtés autour du logement. Cette fiche rend compte des deux éléments ouest et sud. La façade au-dessus de l’ouverture renvoie les sons de la circulation sur la voie rapide. Le jardin est apaisé et apaisant, les enfants y jouent sur fond de fontaine-cascade. Une grue pivote dans le quartier à gauche. Quelques sons proviennent de l’intérieur des logements (musique amplifiée ou pratiquée ?).

Fiche détaillée du dispositif