Dispositifs Französisches Viertel FV13B - Pas d’écran, c’est pas grave

Französisches Viertel, Tübingen, Allemagne


Micros orientés vers le nord à l’angle des deux terrasses filantes (l’une vers le sud, l’autre vers le nord). Au centre, les sons de la circulation sur la voie rapide s’engouffrent dans une grande béance entre les bâtiments. On entend beaucoup de réflexions sur les façades des anciennes casernes sur la rue (Landkutschersweg), mais aussi dans la cour de l’îlot à gauche. D’une grande terrasse au 1er étage au-dessus de l’accès au parking proviennent les sons d’un joyeux déjeuner. Quelques sons aigus émergent, comme la sonnerie de bicyclette. Mais la vie de quartier paraît quand même bien masquée par le drone.

Type : Éléments 2/3 et 3/3 d’un.e terrasse filante en U découverte.
Hauteur : 16 m Etage : R+5
Orientation : sud-est
Degré de fermeture : 0 % Transparence facade : 30 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/9i/Pas-d-écran-c-est-pas-grave.html
Leq A : 0,0 dB(A)
L Amin : 0,0 dB(A)
L Amax : 0,0 dB(A)
TR : -
Rasti : -

Formes

Dimensions : 10x2m pour l’élément est, autant pour l’élément sud. Environ 16m de hauteur.
Matérialité : Dalles de pierre, murs crépis, rambarde métallique en retrait de l’aplomb du mur (sur la terrasse à l’est uniquement), baies vitrées avec stores extérieurs coulissants et orientables.
Aménagement projeté : non
Degré d'ouverture : 180° limités par la loggia voisine au nord. Le bâtiment rénové de la caserne en face cache les contreforts de la colline boisée et impose un vis-à-vis avec les chiens assis et les vélux.
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Nous sommes sur la façade côté rue d’un îlot emblématique du quartier, avec une cour quasi fermée, aménagée et très investie. L’opération a été dotée d’un parking souterrain dont l’accès est situé dans la rue sous les terrasses est de FV13 et FV14, en face du terminus des bus thermiques pour le centre-ville. Les îlots du quartier sont du même type, avec des rdc libéraux et petits commerces côté rue. Les anciennes casernes réhabilitées sont réservées au logement étudiant.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Ces deux terrasses ne sont pas aussi investies que la première (FV13A), qui devance la cuisine et la salle de séjour, qui est orientée vers le cœur de l’îlot plus tranquille et bénéficie d’un ensoleillement maximum toute l’année. Mais elles ont un rôle complémentaire et permet de décongestionner le logement.
Caractéristiques de l'espace sonore : En decrescendo de circulation du balcon est vers le balcon ouest, avec renforcement parallèle des sons locaux et microlocaux du cœur d’îlot.
Interaction sensible : Choix dirigés par la recherche d’un confort sensoriel en tenant compte de son envie de convivialité ou de solitude.
Orientation des usages : Les usages peuvent se déplacer en fonction du besoin d’ensoleillement ou de fraîcheur, ce qui augmente d’autant leur temps potentiel d’occupation.
Hermétisme et degré d'échappement : Choix nombreux : on peut pratiquer des activités différentes en utilisant les terrasses opposées. On peut retenir l’une des terrasses en fonction de l’absence momentané de vis-à-vis… Mais ces terrasses restent très exposées et dégagées.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Les deux terrasses sont très végétalisées, plantes et arbustes en pot, jardinières sur la rambarde. La plateforme au-delà de la rambarde reçoit également la végétation. Il y a partout des offres pour s’asseoir et se retrouver autour d’une table.
Impact sur l'utilisation sensible : éritable environnement vert tout autour de l’appartement, qui offre un grand nombre de points de vue, de fonds sonores, d’éléments thermiques différents.
Pratiques des usagers : Plusieurs personnes peuvent se trouver simultanément sur les terrasses sans se déranger. L’appartement est réellement prolongé une partie de l’année par ces extensions. Cet aspect bénéfique en ferait oublier la présence de la circulation.
Temporalité des usages : Saisonnière, attendue

Galerie photos

FV13B - Pas d’écran, c’est pas grave

Micros orientés vers le nord à l’angle des deux terrasses filantes (l’une vers le sud, l’autre vers le nord). Au centre, les sons de la circulation sur la voie rapide s’engouffrent dans une grande béance entre les bâtiments. On entend beaucoup de réflexions sur les façades des anciennes casernes sur la rue (Landkutschersweg), mais aussi dans la cour de l’îlot à gauche. D’une grande terrasse au 1er étage au-dessus de l’accès au parking proviennent les sons d’un joyeux déjeuner. Quelques sons aigus émergent, comme la sonnerie de bicyclette. Mais la vie de quartier paraît quand même bien masquée par le drone.

Fiche détaillée du dispositif