Dispositifs Französisches Viertel FV14 - Bruyant belvédère

Französisches Viertel, Tübingen, Allemagne


Micros orientés vers le sud. S01 (2’19) Micros plus bas que le garde-corps. S02 (2’22) Plus hauts. La circulation est dominante, avec des moments plus calmes dus au fonctionnement des feux sur la voie rapide, qui génèrent en particulier des redémarrages de camions en pied de côte  ! La fontaine-cascade de la cour intérieure masque un peu les sons qui s’y produisent, les voix des enfants et des adultes, qui paraissent provenir de très loin en bas. Les formes urbaines locales sont révélées par une source telle que la motocyclette, dont les aiguës apparaissent et disparaissent selon les blocs de la configuration urbaine. Avifaune absente ici. Quelques passages d’avions à réaction et quelques sons de chantiers locaux

Type : Terrasse sommitale entièrement découverte, avec bloc d’accès aux escalier
Hauteur : 19 m Etage : R+6
Orientation : sud
Degré de fermeture : 0 % Transparence facade : 0 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/9b/Bruyant-belvédère.html
Leq A : 0,0 dB(A)
L Amin : 0,0 dB(A)
L Amax : 0,0 dB(A)
TR : -
Rasti : -

Formes

Dimensions : 20x5m
Matérialité : Lattes de bois antidérapant + bac rempli de gravier (de sable à l’origine ?). 2 côtés avec garde-corps métalliques en retrait de l’aplomb de 2m et petits murets. Garde-corps bâti épais côté jardin intérieur. Séparation par muret et lattis de bois avec la terrasse privative de l’appartement voisin.
Aménagement projeté : non
Degré d'ouverture : maximal
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Cette terrasse est entièrement entourée de bâtiments d’habitation, dont les rdc reçoivent souvent des petites entreprises ou des cabinets libéraux. Les anciennes casernes sont réservées au logement des étudiants. La voie rapide au nord est proche et son activité parvient jusqu’à nous sans obstacles. La colline boisée à l’est est quasi immédiate derrière le bâtiment voisin.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Sensation de domination et d’exposition, avec un vis-à-vis moindre si on s’éloigne du bord. Il faut tenir compte de la terrasse privée voisine.
Caractéristiques de l'espace sonore : Absence de réverbération, transparence du dispositif. Très peu de sons du quartier lui-même émergent ici, ce sont les sons routiers proches de la Reutlinger Straße (4 voies) au nord qui l’emportent. Côté jardin à l’ouest, les échanges vocaux et les jeux d’enfants. Côté rue et passage dans le jardin à l’est et au sud, circulation locale : accès au parking souterrain, terminus des bus thermiques.
Interaction sensible : Situation de quasi-belvédère sur le quartier. Mais les sons produits très localement (cour et rues) n’ont pas forcément d’explication à cause du recul imposé.
Orientation des usages : Modérés, car les logements ont souvent déjà une terrasse ou un balcon privé
Hermétisme et degré d'échappement : S’allonger près du sol pour se protéger un peu de la voie rapide. Permet de s’échapper radicalement du logement via les espaces intermédiaires tout en restant sur ses terres.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Usage ponctuel du dispositif, collectif ou individuel. Pas d’autre attrait que la situation dominante ; ce n’est qu’une fois sur place qu’on sait qui on va trouver ou pas. S’y donner rendez-vous, prendre le soleil seul ou à plusieurs. Le bac à gravier n’est pas attrayant pour les enfants. Pas de marque d’appropriation particulière
Impact sur l'utilisation sensible : Hyperexposition à tout et à tous au ras des toits du quartier et des cheminées. Extension communautaire
Pratiques des usagers : Certains événements communautaires, détente. Lieu un peu délaissé.
Temporalité des usages : Surtout par beau temps, pas du tout en hiver.

Galerie photos

FV14 - Bruyant belvédère

Micros orientés vers le sud. S01 (2’19) Micros plus bas que le garde-corps. S02 (2’22) Plus hauts. La circulation est dominante, avec des moments plus calmes dus au fonctionnement des feux sur la voie rapide, qui génèrent en particulier des redémarrages de camions en pied de côte  ! La fontaine-cascade de la cour intérieure masque un peu les sons qui s’y produisent, les voix des enfants et des adultes, qui paraissent provenir de très loin en bas. Les formes urbaines locales sont révélées par une source telle que la motocyclette, dont les aiguës apparaissent et disparaissent selon les blocs de la configuration urbaine. Avifaune absente ici. Quelques passages d’avions à réaction et quelques sons de chantiers locaux

Fiche détaillée du dispositif