Dispositifs Vigny-Musset VM03 - Panoramique linéaire

Vigny-Musset, Grenoble, France


Un fond sonore très bruyant. C’est très urbain et effervescent. Face à un boulevard important, la circulation est bien présente et elle masque les petits sons. La hauteur offre une écoute plutôt «panoramique» où il s’agit d’entendre la sonorité de la ville de Grenoble et non pas uniquement le quartier : le tramway, les rues et les boulevards environnants. Plus on descend, plus le sol est présent à l’écoute, on est plus en plus plongé dans l’ambiance sonore du boulevard et dans les sons proches, on sent sa linéarité, garer sa voiture, les gens sur les terrasses en bas, le gravier du sol, les enfants qui courent. L’écoute au sol offre la sonorité d’une «terrasse de quartier».

Type : Coursive longue, R+3, env. 11.60 m depuis la rue.
Hauteur : 11.6 m Etage : R+3
Orientation : sud
Degré de fermeture : 25 % Transparence facade : 50 %
Cartophonies http://www.cartophonies.fr/sound/8H/Panaromique-linéaire.html
Leq A : 57,0 dB(A)
L Amin : 46,0 dB(A)
L Amax : 77,0 dB(A)
TR : 0,40s
Rasti : 0,70

Formes

Dimensions : Très longue coursive servant de passage à vélo. Long de 60.00 m dont la largeur varie entre 1.30 m, 1.50 m, 2.80 m devant l’ascenseur, et 5.30 devant les portes d’entrée. Hauteur 2,50 m
Matérialité : Sol et dalle en béton. Murs profonds de 35 cm en béton et isolation par l’extérieur. Un garde-corps métallique en acier.
Aménagement projeté : Orientation sur une avenue principale à fortes fréquentations
Degré d'ouverture : Dispositif bien exposé vers l’extérieur. Il est utilisé par les habitants afin d’entrer dans les appartements, fumer, rencontrer les voisins, ou bien pour garer les vélos. Le dispositif est ouvert d’un côté vers l’avenue principale du quartier et de l’autre côté vers des cours/terrasses.
Usages et Dispositifs des ilots environnants : Le dispositif a une double exposition, une donne sur une avenue où se trouve les commerces et l’autre donne sur les cours intérieures. L’arrêt de tramway se situe à 50 m.

Formants

Degré de forme en rapport avec l'usage et l'écoute : Grande coursive très ouverte et bien exposée au paysage sonore du boulevard.
Caractéristiques de l'espace sonore : Bruit de fond très important, qui fait un effet de masque. Les moments où la circulation se calme, des autre sons émergent comme les chants des oiseaux. En hauteur, on entend la ville de Grenoble. Quand on descend, le bruit de transport devient plus important la distance d’approche sonore des véhicules donne vraiment l’impression que l’on va se faire écraser. On perçoit clairement la matérialité du sol et tous les petits événements sonores de la rue (discussion, change, bruit de portière).
Interaction sensible : Le vent et la vue panoramique ajoutent par contre un aspect agréable à l’écoute agressive. Par contre le ciment gris donne une sensation de vouloir s’enfuir de cet espace comme un lieu de passage ou un parking.
Orientation des usages : Coursive d’un usage peu fréquent, un lieu de passage, avec ou sans son vélo, un groupe qui discute, fumer une cigarette.

Formalités

Caractéristique ou pratique singulière : Coursive d’un usage peu fréquent, un lieu de passage, avec ou sans son vélo, un groupe qui discute, fumer une cigarette.
Impact sur l'utilisation sensible : Il y a un vrai manque d’intimité. En terme d’usage, la coursive est utilisée comme un espace extérieur pour avoir une discussion entre amis et pour avoir une pause ciga- rette. Il est perçue comme un espace extérieur et non pas comme un balcon.
Pratiques des usagers : Discussions en groupe, sortir et rentrer de son appartement, l’entrée du bâtiment. Les usagers se regardent entre eux. On a presque jamais vue des gens qui regardent en face vers la rue, c’est plus ils se regardent ou bien c’est. Ils donnent le côté au boulevard.

Galerie photos

VM03 - Panoramique linéaire

Un fond sonore très bruyant. C’est très urbain et effervescent. Face à un boulevard important, la circulation est bien présente et elle masque les petits sons. La hauteur offre une écoute plutôt «panoramique» où il s’agit d’entendre la sonorité de la ville de Grenoble et non pas uniquement le quartier : le tramway, les rues et les boulevards environnants. Plus on descend, plus le sol est présent à l’écoute, on est plus en plus plongé dans l’ambiance sonore du boulevard et dans les sons proches, on sent sa linéarité, garer sa voiture, les gens sur les terrasses en bas, le gravier du sol, les enfants qui courent. L’écoute au sol offre la sonorité d’une «terrasse de quartier».

Fiche détaillée du dispositif